Assurances et circuit

Quelques explications préalables sur la couverture des assurances lorsque vous roulez sur un circuit de vitesse fermé à la circulation civile:

La pratique de la moto est considérée par les assurances et les autorités comme dangereuse. Le roulage sur circuit, même sans participer à une course, peut entrainer une réduction drastique des prestations d’assurance en cas d’accident.

Mais les conséquences sont différentes suivant l’assurance incriminée:

RC (responsabilité civile): L’assurance RC de votre moto ne couvre pas les dégâts que vous pourriez provoquer en roulant sur un circuit. Que ce soit aux infrastructures du circuit, sur leur personnel (commissaires de piste, etc) ou d’autres participants. Certaines organisations exigent que vous présentiez une attestation d’une assurance personnelle spécifique pour circuit.

Sur circuit, la notion de responsabilité est un peu différente que sur route. Le principe est que toute victime doit assumer que les conséquences d’un accident sont à sa charge qu’importe à qui en incombe la causalité. En bref, chacun ramasse ses billes sans possibilité de recours. Afin de clarifier ce principe, organisateur et circuit demandent que chaque pilote signe une une exclusion de responsabilité. (Voir le document)

Lésions corporelles: en général votre assurance accident contractée par votre employeur couvre les frais médicaux dans leur totalité. Les indépendants prennent souvent une assurance accident combinée avec leur assurance maladie. En général, la couverture est ici aussi à 100%, mais ça vaut la peine de lire les Conditions Générales ou de demander directement à l’assureur s’il y a des restrictions.

Perte de gain: en cas de pépin, c’est ici que le bât blesse. Les restrictions sont souvent importantes voire totales et peuvent vous  poursuivre toute votre vie de salarié. Car la restriction va concerner chaque incapacité de travail en lien avec les séquelles des lésions initiales. En cas de nouveaux contrats, vous pouvez même souffrir de réserves.

Invalidité et décès: Là encore des restrictions sont possibles, partielles ou totales. Mais si l’assurance invalidité doit entrer en jeu, il n’y a pas de limite de prise en charge.

Assurance rapatriement: Ici aussi elle peut réduire voire annuler ses prestations. Le TCS par exemple n’assure pas de rapatriement si l’accident a eu lieu sur un circuit. Pour plus de certitude, allez questionner votre assurance rapatriement. Les assurances LAA (mais pas la SUVA) offrent souvent aussi cet avantage, mais gare aux limitations. La REGA est une des plus fiables et loyales dans ce domaine.

ATTENTION: Ces restrictions de couverture ont incité certains accidentés a mentir sur le lieu de l’accident, prétendant qu’il s’était déroulé sur route normale: les assureurs ne se laissent pas avoir et font des enquêtes poussées pour dépister les fraudeurs au moindre doute. Et là les sanctions peuvent être dramatiques. Mentir est donc fortement déconseillé.

Mais il existe des solutions. Evidemment elles ne sont pas gratuites:

En temps qu’organisateurs, nous devons contracter une assurance RC-Organisateur pour tout dégât provoqué par les participants et leur organisation sur le circuit, ses infrastructures, son personnel. Nous l’avons contracté auprès de Berkley en Allemagne. De plus cette assurance-RC couvre aussi individuellement chaque pilote et dès qu’il monte sur sa moto au circuit.

Voici les conditions générales de cette assurance-RC: cliquez ici

Pour un complément d’assurance permettant de couvrir ce que votre assurance ne couvre pas (rapatriement, perte de gain, invalidité, survivants,  toute lésion non couverte), vous pouvez contracter une assurance complémentaire.

Vous trouverez ici un exemple de Conditions générale pour une telle couverture ainsi qu’un exemple de police pour un pilote de 31 ans. Il s’agit d’un exemple, plusieurs facteurs pouvant influencer la prime comme le salaire, l’âge, l’activité, etc.

Si vous êtes membre de la Fédération Moto Suisse, vous pouvez bénéficier d’avantages auprès des assurances Alliance Suisse ou Zürich .

Il existe sur internet d’autres proposition. Ici un site de référence qui donne des explications très compréhensibles .

Mais, encore une fois vous pouvez aussi vous renseigner auprès de votre assurance LAA, pour savoir ce qu’elle couvre exactement et si elle peut vous offrir une extension d’assurance pour « sports à risques ».

Et n’oubliez pas que LA MEILLEURE ASSURANCE, C’EST DE ROULER EN-DESSOUS DE SES MOYENS … physiques, psychiques, techniques comme financiers! (conseil d’un avocat qui sait de quoi il cause!).