VOYAGE

Certains participants du RDT on eu la chance de participer à des voyages entre aventure et découverte au 4 coins du monde. Ils partagent volontiers leurs expériences avec tous ceux qui sont aussi tenter de vivre des moments de grandes intensités sur deux roues.

Isle of Man

TT

La Mecque de la course sur route. Deux semaines de folie entre ravins, tracteurs, moutons et glissières. Rouler à 200 entre les arbres et les voitures ce n’est autorisé en Europe que là-bas ! Et puis il y a la bière, les festivités, le paysage, sans oublier le musée manxois, le train à vapeur, les milliers de motard… de très grands moments à vivre absolument pour tous ceux qui veulent s’intituler Motard avec un grand M.

Namibie et Botswana

Botswana

Traverser les déserts africains, découvrir les animaux sauvages tels Lions, Eléphants, Hippopotames, Girafes chez eux, là où ils se battent pour survivre…. sur une moto d’enduro, ça donne une petite idée de la relativité entre deux civilisations l’une civilisée à outrance et l’autre gérée par une nature omniprésente. Un comparaison objective n’est ici pas de mise : il faut simplement vivre soi-même ces moments d’intense émotion.

Amérique, les grands parcs

USA1

Partir de Las Vegas pour suivre la route 66 avant de visiter ces grands parcs naturels que sont Grand Canyon, Monument Valley, Brice canyon au guidon d’une ElectraGlide avec tempomat, c’est toucher au mythe américain des espaces infinis, de l’extravagance outrancière, mais aussi de cette histoire de mélange raté des races, de cette nature maltraitée. Pour vivre sur ces routes, il n’y a vraiment que le HD. A faire absolument.

Kirghizstan, Mongolie

Mongo1

Ici la nature est omniprésente, dominante. Elle donne l’impression de s’être agrandie à l’infini vers les sommets pour le Kirghizstan ou vers l’horizon pour la Mongolie. Ici on se sent petit mais pas perdu, car les habitants sont d’une gentillesse d’un accueil, perdus depuis longtemps chez nous. Les paysages sont d’une beauté incroyable, on ouvre les yeux et on sent tout de suite une poussée d’écologie monter en soi. La majesté le dispute à la sérénité. Ici la pauvreté n’existe pas, la richesse c’est la Nature (Bon là j’exagère un peu, car la beauté d’un paysage n’a jamais fait vivre qui que ce soit, à moins d’être à l’office du tourisme…). Allez voir, ce sera un souvenir incroyable à raconter comme pépé le soir sous le sapin de Noël.